Est-ce que vapoter du CBD peut rendre le test de dépistage du THC positif ?

Le CBD est de plus en plus réputé en tant que composant d’e-liquide pour vapoteur. Sans effets psychotropes, il procure des effets relaxants notables. Mais comme le CBD est extrait du cannabis, bon nombre d’utilisateurs s’inquiètent pour le test de dépistage de drogue. Existe-t-il des risques d’être testé positif au THC en vapotant du CBD ? Les réponses ici.

Comprendre les différences entre CBD et THC

Avant de parler du dépistage THC et CBD proprement dit, il faudrait comprendre la différence entre ces deux produits.

Depuis de nombreuses années déjà, le CBD a subi des tests dans le secteur de la neuropsychiatrie. Il a été établi que ce produit renfermait des vertus relaxantes. Les experts en parlent aussi comme d’une substance antalgique et anti-inflammatoire. Il permettrait également d’inhiber la prolifération des cellules cancéreuses dans l’organisme.

Le THC, bien qu’également issu du cannabis, est psychoactif. En d’autres termes, il s’agit d’un produit très addictif à effets psychotropes. Il possède la propriété de rendre une personne euphorique. Dans certains cas, sa consommation donne suite à de l’angoisse et de l’anxiété. De ce fait, dans de nombreux pays, dont la France, la consommation de THC est illégale.

Saisir le fonctionnement d’un test de dépistage THC

Un test de dépistage THC est prescrit lors de contrôles routiers, avant une compétition sportive ou alors sur demande d’une entreprise. Le test peut être soit salivaire, soit urinaire soit sanguin.

Il est à remarquer qu’en matière de dépistage THC et CBD, c’est le THC, composant illégal, qui est réellement dépisté. Après ingestion, le THC se dégrade en deux autres composants. Ce sont notamment le 11OH-THC et le THC-COOH. Ainsi, un test de dépistage de THC n’est pas fait pour détecter pas la présence de CBD. Il établit, par exemple, le laps de temps qui s’est écoulé depuis la dernière consommation de THC d’un individu.

En France, le statut des e-liquides contenant du CBD n’est pas encore clairement établi. Néanmoins, ce ne sont pas des substantes illicites tant qu’un certain taux de THC est respecté.

Prendre ses précautions

Il existe tout de même des précautions à prendre pour ne pas être testé positif au cours d’un dépistage THC et CBD.

Il faudrait déjà se procurer son e-liquide au CBD auprès de fabricants spécialisés. Ils doivent pouvoir vous garantir la pureté du CBD que vous allez ingérer. Bien que l’extraction de CBD puisse s’accompagner de THC, le taux limite réglementaire est de 0,2 %. En dessous de ce seuil, vous ne devriez pas avoir de problème avec les tests de dépistage.

Vous faites partie de la catégorie « gros fumeurs » ? La concentration de CBD dans votre e-liquide ne doit pas excéder les 100 mg. A noter qu’il n’est pas possible d’établir une quantité exacte d’e-liquide à consommer pour que le test soit négatif. Il faudrait alors vapoter avec modération.

Je suis sportif, est ce que vapoter du CBD peut-être considéré comme du dopage ?
Y a-t-il un risque de surdosage du CBD ?