Je suis sportif, est ce que vapoter du CBD peut-être considéré comme du dopage ?

Jusqu’à récemment, un épais nuage subsistait en France au sujet de la législation concernant le CBD. La MILDECA ou Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives avec un groupe de travail ont mené des études détaillées sur les produits au CBD sur le marché pour clarifier les points flous. Les résultats ont fait ressortir que seuls les liquides au CBD ne contenant pas de THC et provenant de variétés de chanvre certifiées sont autorisés. Si vous êtes sportif et que vous voulez vaper un peu de CBD, considérez les points suivants.

Vapoter du CBD : cela fait quoi d’abord ?

Privilégié dans les applications thérapeutiques, le Cannabidiol ou CBD est un cannabinoïde aux effets psychotropes nuls. Il a une incidence sur le sentiment de récompense et de satisfaction en agissant sur le taux d’anandamide présent dans l’organisme. Grâce à ses propriétés anxiolytiques, le CBD peut vous aider à lutter contre l’anxiété et le stress. Les crises d’angoisse au quotidien peuvent donc être réduites. Les études y afférentes ont aussi démontré ses effets antipsychotiques lui permettant certains traitements de l’épilepsie et de la schizophrénie. Le CBD est également un antalgique idéal pour calmer les douleurs de types inflammatoires. Il est aussi connu pour être l’arme parfaite contre la dépendance à la nicotine. Néanmoins, le CBD peut assécher les muqueuses buccales et causer des étourdissements chez les sujets sensibles. Ne libérant pas de dopamine, la question du dopage au CBD stagne donc sur le niveau de THC.

Vapoter du CBD rend-il positif le test au THC ?

En France, les e-liquides issus du CBD devraient normalement contenir un taux de THC nul. Ce dernier est ce que l’on recherche dans les tests salivaires. Une consommation modérée de CBD sous forme d’e-liquide de bonne qualité peut nous laisser envisager qu’un test de dépistage du THC soit négatif. Cependant, il existe des produits de mauvaise qualité et non purs pouvant contenir des concentrations de THC élevées. Pour ne pas outrepasser la loi donc, il faut impérativement vous informer sur la composition de ces liquides et prioriser la qualité et non le prix. En tenant compte de ces éléments et en tant que sportifs, vous devez prendre plus de précautions en vapotant du CBD avec un dosage maximum de 200mg/jour pour définir une consommation modérée.

Vapoter du CBD : est-ce donc du dopage ?

Au tout début, comme tout cannabinoïde, le CBD était prohibé par l’Agence Mondiale Andidopage (AMA). Cependant, une nouvelle liste des méthodes et substances a été publiée et, depuis le 1er janvier 2018, le CBD ne s’y affichait plus alors que les autres substances de la même famille restaient encore interdites. L’AMA souligne néanmoins que des concentrations plus ou moins importantes de THC peuvent être contenues dans le CBD naturel issu des plants de cannabis. Pour les sportifs, il est donc crucial de connaître si l’e-liquide choisi contient ou non du THC. Vérifiez donc la qualité du produit utilisé en vous renseignant sur l’origine et la marque de la substance. Une provenance douteuse pourrait indiquer une mauvaise qualité et donc la présence de THC. Ce qui peut nuire à votre carrière de sportif professionnel.

Est-ce que vapoter du CBD peut rendre le test de dépistage du THC positif ?
Y a-t-il un risque de surdosage du CBD ?